Tout est en vrac seulement pour qui oublie le fond et les flux. Car le fond est commun, préalable au langage et à toutes ses limites, tandis que les flux, qui font tout vivre, franchissent sans cesse toutes les limites. 137 more words