Tags » Rubaiyat

Florence

J’admire une fleur florentine
Dont la prestance adamantine
Évoque, sur ce noble écu,
Toute la splendeur byzantine.

Poésie Héraldique

Fleur de Cerisier

Voici la fleur inspiratrice ;
On m’a dit qu’une impératrice
Écrivit sur elle un poème
Qui n’eut que des admiratrices.

La Salle Et Le Comptoir

Rubáiyát - Foreshadowings Uno

So are we pieces in a game Divine?
Like chess pieces which on a board recline
Moved here and there by Powers from without
In complex patterns mortals can’t untwine? 62 more words

My Poetry

Cupidon du Troisième Âge

Ce Cupidon désargenté
N’est pourtant pas désenchanté,
Mais, devenu un peu plus sobre,
A moins tendance à se vanter.

La Salle Et Le Comptoir

Panthéon d'indifférence

Ceux-là n’ont pas de référents,
Envers chacun sont déférents,
Sans s’impliquer outre mesure :
Ce sont nos dieux indifférents.

La Salle Et Le Comptoir

Fleur imprévisible

Voici la fleur intraduisible,
La fleur pas même divisible ;
Les botanistes sont perplexes,
Ils la disent imprévisible.

La Salle Et Le Comptoir